Full text: Pensées sans langage

48 
aujourd’hui et depuis longtemps 
les ruisseaux ressemblent à des petites femmes 
une joie de vivre rêvant tout haut 
ça ne signifie rien 
pour regarder ailleurs 
religions égoïstes de l’humanité 
mon visage ressemble aux ruisseaux 
mais personne ne viendra 
almanach secret des grandes aventures 
dans l’escalier 
je ne vois rien 
mes amis savent tout 
feuilles publiques des potins 
fabricants de génies et d’imbéciles 
opération de toilette 
monstres assis dans des fauteuils 
illimités
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.