16 
tic-tac de sa vie un peu de mort. Elle s’appelle conti 
nuité. 
NEZ 
Mais oui mais oui mais oui mais oui mais oui... 
ŒIL 
Jamais pêcheur ne fit plus d’ombres assassinées 
sous les ponts de Paris. Mais tout d’un coup il sonna 
midi sous le cachet du clin d’œil les larmes s’em 
brouillaient en télégrammes chiffrés et obscurs. 
SOURCIL 
Il s’aplatit comme une tache de papier argenté et 
quelques gouttes quelques souvenirs quelques feuil 
les certifiaient la cruauté d’une faune fervente et 
réelle. Vent rideau du vide secoue — son ventre est 
plein de tant de monnaies étrangères. Le vide boit le 
vide : l’air est venu avec des yeux bleus, c’est pour 
cela qu’il prend tout le temps des cachets d’aspirine. 
Une fois par jour nous avortons de nos obscurités. 
ŒIL 
Nous en avons le temps, hélas, le temps ne nous 
manque plus. Le temps porte des moustaches, 
comme tout le monde, même les femmes et les Amé 
ricains rasés. Le temps est serré — l’œil est mauvais 
— mais il n’est pas encore la bourse en rides de 
l’avare. 
BOUCHE 
N’est-ce pas ? 
ŒIL 
La conversation devient ennuyeuse, n’est-ce pas ?
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.