Full text: Numéro 12 = 1921, Mars (12)

ÇA IRA ! 
245 
Je pleure de revoir les coteaux et leur pente, 
et leur inflexion comme une voix aimée 
qui parle et en parlant qui chante, 
et de sentir en moi, hors de moi, s'animer, 
le monde ému et beau de mes jeunes années. 
Et la couleur des choses, et la cambrure des arbres, 
qui est autre qu’ailleurs, pour redoubler et déborder mes larmes. 
Je pleure de revoir la maison, et la chambre, 
de palper sur les murs le papier aux tons d’ambre 
où la main colle sur le glacé luisant, 
et que je caressais lorsque j'avais trois ans. 
C’est surtout la campagne que je revois, et les promenades, 
Ces promenades avec mon père déjà vieux dans son complet grisâtre 
et rose fade, 
qui était fripé comme un visage ridé à la place des genoux, 
parce que mon père déjà se laissait vite et devait s’asseoir beaucoup. 
Ses jambes me semblaient flageoler quand il s’arrêtait debout pour 
désigner de la pointe de sa canne 
quelque chose très loin dans l'atmosphère, qui trémule, de l’été diaphane 
(O l’image débile où tout tremble et où tout paraît reculer 
dans un pulvérulent mirage d'argent pâle et pelliculé !) 
Il racontait sur ces décors des histoires qui avaient dû s’y jouer, me 
semblait-il, dans un passé immémorial, 
puisque ce passé était le temps, où je n’étais pas encore là : 
“ Ce qui est en ruines là-bas, disait-il, c'est une briqueterie qui a été 
incendiée l’autre année ; 
“et on n’a jamais rebâti sur les tronçons des cheminées.,, 
Je revois les chemins où nous allions avec ma mère tous trois ensemble, 
et ma poitrine secouée de sanglots voudrait s’élargir assez ample 
pour embrasser toute cette terre et tous ces arbres ensemble, 
et pour pouvoir les serrer contre moi d’une opprimante et amoureuse 
étreinte, 
et je sens dans mon rêve que je vais me jeter sur la terre pour m'y 
rouler et la mordre à y imprimer des empreintes. 
O ces coins de pays chargés de souvenirs, prêts à crever de souve 
nirs, qui se contraignent !
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.