Full text: No 20 = 1923, Janvier (20)

Surtout ne regarde pas avec indifférence 
Les morts te trahiront 
Ce sont eux les loyaux les rêveurs d’opium 
La transparence de notre esprit 
Qui ne supporte pas le tombeau 
Ni le suicide du cœur.... 
Mais les bras qui se tendent 
Possession immense de ce moi d’amour 
De verve intérieure et d’incompréhension 
L’âme flotte au bord du mystère. La poésie est une arme 
élégante braquée sur l’inaccessible point de mire qui se dérobe 
dans le vent, dans l’eau, dans la flamme. Et 1 on a moins de 
chance de toucher ce point mouvant par toute 1 attention de 
l’esprit que par la charité du cœur. 
Céline Arnauld est une Shéhérazade qui invente des chansons 
pour ceux qui comme elle ont besoin d’apaiser leurs colères, leurs 
regrets. Elle a quitté délibérément la voie traditionnelle et conduit 
sur une colline ensoleillée la meute joyeuse des images. 
Paul NEUHUYS 
K. MAES
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.