Full text: No 20 = 1923, Janvier (20)

206 
Notules 
7 Arts.— Dans son numéro-programme, ce nouveau journal 
annonçait : “ Nos critiques seront sévères, car l'indulgence est la 
pire des malveillances. Mais nous tâcherons de n’êlre jamais mesquins. 
Le pamphlet est aisé à écrire, la critique précise est ardue Nous 
nous sommes sincèrement réjouis en entendant proclamer 
d’aussi louables intentions, car nous avons en même horreur 
les ménagements dictés par la camaraderie et les blâmes 
inspirés par des inimitiés personnelles. 
Hélas, il nous paraît bien qu’au cours des numéros sui 
vants, “ 7 Arts „ s’est quelque peu départi de ces belles 
résolutions. L’exposition organisée par “ Ça Ira „ au Cercle 
Artistique d’Anvers y a notamment été éreintée au moyen 
de procédés critiques qui dépassent en mesquinerie et en 
mauvaise foi les plus ordinaires calomnies dont se sert la grande 
presse pour discréditer la peinture moderniste. Dans le compte 
rendu en question, aucun argument proprement plastique n’est 
invoqué contre les peintres incriminés, aucune preuve précise 
n’est apportée à l’appui des sarcasmes et des railleries. 
Exemples : 
1. — Jan Cockx est accusé de plagiat. Ici aussi, “ 7 Arts „ 
prend à son compte la tactique que les journaleux officiels 
emploient si volontiers à l’égard des peintres nouveaux. Et, 
pour ma part, j’estime que c’est un urgent devoir pour tous 
les amis de notre peinture moderne de réagir contre ces éter 
nelles et grotesques accusations de copie du cubisme français 
ou de l’expressionnisme allemand dont on accable les peintres 
belges. S’il existe des affinités entre certaines personnalités, 
d’étroites analogies entre leur technique, qu’y a-t-il là de 
répréhensible ou d’étonnant ? Etant l’expression d’une seule et 
même époque, construites selon des principes esthétiques 
communs, les œuvres modernes doivent fatalement avoir entre 
elles un air de famille. Vous est-il jamais venu à l’idée de 
reprocher aux sculptures égyptiennes leur intime connexion ? 
Nous aussi, nous voulons édifier un s/p/e. 
2. — “ Joostens retarde de trois ans Comme de juste, 
“ 7 Arts „ omet de dire en quoi. Je présume que c’est à cause 
des papiers collés par lesquels Joostens a remplacé la couleur, 
ce procédé ayant été introduit voici trois ans déjà. Mais à 
ce compte là, le peintre Karel Maes retarde de 5 siècles, 
puisque dès 1420 van Eyck commençait à peindre à l’huile.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.