Full text: No 20 = 1923, Janvier (20)

197 
vent les médiocres des comités végétariens ou du soviet Duncan 
se contente mal de l’individu. 
Pourtant, de quelle honnêteté René payait les libertaires, 
ceux-ci le pouvaient voir avec le Pal. 
Le Pal, un pamphlet qu’avaient fondé Marcel Say, du Bief et 
René, non pas dans la tradition du Père Duchéne, mais mieux 
un dissolvant à l’aide de q uoi éprouver les consciences. (Définition 
proposée par René). Les consciences ne résistèrent pas à l’expé 
rience première. 
Des pages qu’Edme publia sur l’art, la femme, l’orgueil, 
valent d’être recueillies ainsi que les “ Placets pour me consoler 
d’être dieu.,, 
Cependant le mal dont se mourait René le gagnait chaque 
jour un peu plus. Les soins dontsa famille l’entourait ne suffisaient 
plus. René partit à Bayeux où le reçut André du Bief. 
C’est de Bayeux qu’il m’écrivait : 
“ Les gens de Montparnasse et autres n’ont qu’une idée 
depuis leurs 1 5 ans, cela prouve la vitalité de leur esprit, pour ma 
part je commence à les avoir toutes épousées — les idées sont des 
chiens, on doit les tenir en laisse pour notre délassement — 
l’homme fort tient l’idée et ne se laisse pas tenir.», 
Et encore : 
“ Nous bâtissons des systèmes pour gagner notre vie, c’est un 
peu plus triste que de faire ça par générosité, mais c’est 
beaucoup moins bête. 
“ Les libertaires ne sont au fond que des mauvais caractères, des 
impuissants, des paresseux, du corps ça n’a pas d’importance, 
mais de l’esprit : on ne se sort pas de l’enlisante misère par des 
bris de carreaux. 
“ On n’est révolté que quand on est soumis ; la critique et la 
contradiction sont là pour te donner l’illusion de la liberté. 
“ Maçonne des systèmes, les idées sont féminines puis 
qu’elles sont incapables de faire des héros. Elles ont le sort qu’elles 
méritent. 
“ Le contraire est un crime et la sincérité un suicide : garde 
ta sagesse pour plus tard ; tu seras bien content de l’avoir laissé, 
reposée, ne serait-ce que par goût du changement. Sans cela tu 
serais capable d’être fou, à l’heure de la vieillesse légale et raison 
nable. 
“ Il me revient cette phrase magnifique de regret et de
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.