Full text: La parole obscure du paysage intérieur

hhah bolanga-na kaiin azu-da et les mimoséS 
la scie et tara-ia-ra 
i 2 3 4 • 4 3 2 i 
lilan qui es-tu 
il était ainsi 
et le sein et la rose 
et la mort 
souriait 
qui es-tu 
pâle ami pâle ami £ velours 
hhah je ne comprends pas parce que vous parlez trop 
peut-être pour vous étourdir par le bruit de vos pro 
pres paroles, qui s'élèvent et retombent sautillant comme 
de petits mourceaux de bois; peut-être pour calmer et cares 
ser votre angoisse — en effet celui qui a mal crie crie — 
votre angoisse d'être seuls 
car il n'y a personne pour vous écouter, vous le savez 
bien, il n'y a personne dans les chemins du soleil 
en effet moi-même je ne sais pas pourquoi je parle tandis 
que nous avous tous les lèvres décomposées et le coeur 
au vent. Dans le centre est la plus profonde, la Grande Ob 
scurité 
cependant je trouve la chose sans importance 
râaga en effet 
lilan en effet 
râaga art • il y avait un jeune dieu débarqué dans la mé 
tropole pour la première fois. Mais il ne trouva que d’é 
normes constructions en carton, froides, désertées par les 
lumières et les hommes. Les forces y étaient mortes; mi 
racle d’inertie, il subsistait les schémas scientifiques des 
formes dans une stupeur infinie. Et il apaisa avec des signes 
magiques et des jeux limpides la terrible exaspération de 
cette vie sans vie 
tristesse # art 
lilan en effet en effet 
hhah art # mais je suis très ennuyé 
ngara je trouve bien plus moral de prendre un cocktail avec 
élégance que de faire de l’art 
râaga en effet 
hahh en effet 
ngara rorogo-go-ra est l'arbre d’asphalte # depuis deux mois 
des troupes et des troupes passent très à la hâte sous le 
pont # atlantide # horizon
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.