Full text: Sept manifestes dada

—— 
53 
Regardez-moi bien ! 
Je suis idiot, je suis un farceur, je suis un 
fumiste. 
Regardez-moi bien ! 
Je suis laid, mon visage n’a pas d’expres 
sion, je suis petit. 
Je suis comme vous tous ! (1). 
Mais demandez-vous, avant de me regar 
der, si l’iris par lequel vous envoyez des 
flèches de sentiment liquide, n’est pas 
caca de mouche, si les yeux de votre ven 
tre ne sont des sections de tumeurs dont 
les regards sortiront une fois par une par 
tie quelconque de votre corps, sous forme 
d’écoulement blennhorragique. 
Vous voyez avec votre nombril — pour 
quoi lui cachez-vous le spectacle ridicule 
que nous lui offrons ? Et plus bas, des 
sexes de femmes, à dents, qui avalent tout 
— la poésie de l’éternité, l’amour, l’amour 
pur, naturellement, — les beaftecks sai 
gnants et la peinture à l’huile. Tous ceux 
qui regardent et qui comprennent, se ran- 
(1) Je voulais me faire un peu de réclame.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.