Full text: Manifestes, Manifeste, Manifest, Manifes, Manife, Manif, Mani, Man, Ma, M

35 
C’est à peu près la même expression d’autres 
philosophes en Allemagne et partout où j’ai 
expliqué les mêmes théories. « C’est beau, mais 
irréalisable. » 
Et pourquoi ce serait-il irréalisable ? 
Je réponds ici les mêmes phrases avec les 
quelles je finissais ma conférence au groupe 
d’Êtudes Philosophiques et Scientifiques du 
docteur Allendy, à Paris, en janvier 1922 : 
« Si l’homme a soumis à lui les trois règnes de 
la nature, le règne minéral, le végétal et l’ani 
mal, pour quelle raison lui serait-il impossible 
d’ajouter aux règnes du monde, son règne à 
lui, le règne de ses créations? » 
Il a déjà inventé toute une faune nouvelle qui 
marche, qui vole, qui nage, qui remplit la terre 
l’air et les mers de ses galops effrénés, de ses 
cris et de ses gémissements. 
Ce qui a été réalisé dans la mécanique l’a été 
de même dans la poésie. Je vous dirai ce que j’en 
tends par poème créé. C’est un poème dans lequel 
chaque partie constitutive et tout l’ensemble 
présente un fait nouveau, indépendant du 
monde externe détaché de toute réalité autre 
que lui-même, car il prend sa place dans le 
monde comme un phénomène particulier à 
part et différent des autres phénomènes. 
Ce poème est une chose qui ne peut pas exister
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.