Full text: Manifestes, Manifeste, Manifest, Manifes, Manife, Manif, Mani, Man, Ma, M

37 
sublime sans prétention, sans terreur, sans 
vouloir accabler le lecteur ni l’aplatir ; c’est 
un sublime de poche. 
Le poème créationniste se compose d’images 
créées, de situations créées, de concepts créés ; 
il n’épargne aucun élément de la poésie tradi 
tionnelle, seulement, ici, ces éléments sont tous 
inventés sans aucun souci du réel ni de la vérité 
antérieure à l’acte de réalisation. 
Ainsi, quand j’écris : 
« L’océan se défait » 
« Agité par le vent des pêcheurs qui sifflent » 
Je présente une description créée ; quand je 
dis: «Les lingots de l’orage», je vous présente une 
image pure créée et lorsque je vous dis : « elle 
était si belle qu’elle ne pouvait pas parler » ou 
bien « La nuit est en chapeau » je vous présente 
un concept créé. 
Je trouve chez Tristan Tzara d’admirables 
poèmes qui sont très près de la plus stricte 
conception créationniste. Bien que chez lui 
la création généralement est plus formelle que 
fondamentale. Mais l’homme qui a écrit les vers 
suivants est sans l’ombre d’un doute un poète : 
« EN PORCELAINE la chanson pensée, je 
suis fatigué — la chanson des reines l’arbre 
crève de la nourriture comme une lampe.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.