Full text: Manifestes, Manifeste, Manifest, Manifes, Manife, Manif, Mani, Man, Ma, M

48 
dans le réalisme. Les horizons ne sont pas 
carrés, alors l’auteur présente ici une chose 
créée par lui (1). 
Voici comment j’expliquai mon titre « Hori 
zon Carré » dans une lettre au critique et ami 
Thomas Chazal à l’époque de la publication 
du livre : 
« Horizon carré. Un lait nouveau inventé 
par moi, créé par moi, qui ne pourrait pas 
exister sans moi. Je veux, mon cher ami, 
englober dans ce titre tout mon esthétique que 
vous connaissez déjà depuis quelque temps. » 
Ce titre explique toute la base de ma théorie 
poétique. Il a condensé en lui l’essence de mes 
principes. 
1° Humaniser les choses. Tout ce qui passe à 
travers l’organisme du poète doit prendre la 
plus grande quantité de sa chaleur. Ici une chose 
vaste, énorme comme l’horizon, s’humanise 
devient intime, filiale avec l’adjectif carré. 
L’infini rentre dans le nid de notre cœur. 
2° Le vague devient précis. En fermant les 
fenêtres de hotre âme, ce qui pouvait s’échapper 
(1) Le poète de la lucarne ovale et moi nous sommes 
les pôles opposés, il est tel (pie Piccasso l’a dit dans 
le journal « Comœdia », il y a quelques mois, un 
peintre né, moi au contraire, je suis l’anti-peintre 
par excellence, je ne suis qu’un humble poète.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.