Full text: Manifestes, Manifeste, Manifest, Manifes, Manife, Manif, Mani, Man, Ma, M

57 
comme nouveauté les poèmes faits avec des 
mots et des titres découpés dans les journaux. 
Je me rappelle qu’un soir, en 1917, à l’atelier 
du peintre Juan Gris, nous nous amusions 
avec quelques amis à faire des poèmes en écri 
vant chacun un vers sur une feuille de papier 
et en la passant pliée à son voisin pour qu’il 
éîrivit le sien sans lire les antérieurs. L’effet 
était assez curieux et parfois même très beau, 
mais de cette beauté du hasard dans laquelle 
toijours on sentira quelque chose qui manque, 
et cette chose n’est que la volonté, la volonté 
fatile qui doit traverser comme un fer rouge 
d’ui bout à l’autre toute œuvre qui a un élan 
d’altitude supérieure. 
Pïblo Picasso qui était parmi nous, amusé 
par le jeu, se mit à parler d’une machine que 
l’on remplirait de phrases et de mots découpés 
dans les journaux et qu’on sortirait au hasard 
en y nettant deux sous comme dans les appa 
reils des bars. 
Évidemment, le hasard peut faire des choses... 
mais aissi il peut en faire d’autres... Il ne faut 
pas accorder plus d’importance à l’élément 
imprévi qu’à n’importe quel autre élément de 
la poése. 
Un autre jour, chez moi, après dîner, nous 
fîmes, Hax Jacob et moi, un poème en colla 
boration (poème que je conserve encore) en
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.