Full text: La lune ou le livre des poèmes

POÈME VERT 
|\|oir Violet Rouge 
Le violet engueule les deux autres 
Chauffeur et piétons 
Mon nez 
Est c-nfoncé dans la terre et c’est mon cul 
Qui regarde le ciel 
11 en est 
Tellement étonné 
Que le monde un moment va cesser de mourir 
Mais le coffre-fort a sauté 
L’amour fait des inondations 
Il était temps je ne sais pas si le chauffeur 
A passé sur les piétons 
Au feu incendie 
Bouquet que la Terre offre à la nuit 
Qui s’ennuie 
En compagnie 
De ses étoiles académiques 
Et du ruisseau qui rabâche à la Lune 
Des fadaises argentées 
Adieu poète au luth tartes à la crème 
Suppositoires au beurre de cacao 
Hourra je salue le poète inconvenant
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.