Full text: La lune ou le livre des poèmes

138 
Comme vous serez vieux peuples de l’an 10000 
Comme vous serez jeunes 
Comme je serai vieux 
Aimerez-vous ce que nous aimons 
La tarte aux fraises et le vin blond 
Aimerez-vous ce que j’aime 
Quel est celui de mes poèmes 
Que vous aimerez le mieux 
Où la maison que je vais bâtir 
Des roulements d’auto 
Des sifflets de locomotives 
Des vrombissements d'avions 
Des sons de cloches 
Sont enfermés dans mon chant 
Avec mes sentiments 
Et toutes les choses de mon temps 
Et là-bas c’est Paris 
La ville qu’on a dans la peau 
La ville qui sent l’homme 
La ville grise où je travaille avec mes mains 
Quand il pleut 
Quand il fait froid 
La ville nourricière où j'ai eu vingt ans 
Tout ce qui s’est passé n’est jamais arrivé 
J’étais dans le ventre de la Ville 
M e voici né 
Voici que je marche en tenant toute la rue 
Comme un homme riche 
Voici que je regarde la Terre
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.