Full text: La lune ou le livre des poèmes

i 65 
FLEUR DES CHAMPS 
O Seigneur homme animal auquel je res 
semble encore un peu 
Par la forme de mon corps et les envolées de 
mes sens 
Sais-tu que tu n'as pas encor dit partout que tu 
es là 
Comme tu es lent à dire à la Nature non à 
droite à gauche 
Sais-tu qu’en maints endroits sur la Terre 
Elle mène une vie qui s’en va n’importe où 
Sais-tu qu’il y a des arbres des boutons d’or et 
des papillons 
Des bœufs des paysans et des moissons comme 
au temps de Virgile 
Et des Forêts vautrées à tort et à travers tout 
comme au temps des bêtes 
Et des pierres qui ne sont pas taillées tout com 
me si tu n’étais pas là 
Oui tu le sais o Seigneur homme et tu trouves 
cela très bien 
Et tu te donnes à ces pierres difformes à ces ar 
bres sans ligne 
Et aux chants de leurs oiseaux comme une jeune 
fille à un jeune homme
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.