Full text: La lune ou le livre des poèmes

188 
/ 
avant que je les fasse elles ne n'avaient 
jamais etc 
Il faut se mettre nu devant un beau poeme com 
me devant l’Eté dans lesjours du mois d’Août 
Mais nous ne sommes pas encor les hommes des 
vrais temps humains qu'on verra 
Nous mangeons toujours de l’herbe et dans no 
tre soleil nous pensons encor à celui du Ciel 
TROIS VERS 
{5 es sentiments sont toujours faits à fond com 
me le salon de Grand' mère 
Ses jours sont rangés les uns sur les autres 
Et l’on entend sonner tous les quarts d'heure 
dans cette petite vie de fer blanc
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.