Full text: La lune ou le livre des poèmes

O 
4^ 
Ah Poète qui portez presque notre nom 
Voujs qui vivez clans un compartiment 
Enchevêtré clans le désordre des faubourgs, 
Comme il nous eut été agréable 
îa ,A . 
JJ etre votre maison 
D'être votre jardin 
Et j'ai plaint l'Hôtel Biron 
Et je trouve qu'il a dix-huit fois raison 
Car à défaut du Palais de mon âge 
One devra me bâtir Brancusi l’initié 
Qui fait parler l’esprit et la matière 
L’intime du Marbre et du Bronze 
La beauté de celui-ci 
Pourrait en attendant me convenir 
Et puisque ce serait en même temps 
Nous complaire à tous les deux 
Je revendique à triple titre 
De vivant de poète et de Birot 
Ces courbes ces salons ces jardins 
Car au fond Birot et Biron 
C'est même nom 
Pitié pitié pour l’Hotel Biron 
Qu’on le débarrasse des larves qui le désespèrertt 
Et qu’on le donne à ma joie créatrice 
Qui risque de se salir dans mon repaire 
Elle est faite pour les hauts plafonds 
Au moins d’une ducale architecture 
Mais fort heureusement 
Dimanche ne demeure pas éternellement
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.