Full text: La lune ou le livre des poèmes

6 9 
Assez cle rimes dépensées 
Sur semblable sujet. 
J’aurais du tout d’un jet 
Vous faire des tableaux champêtres: 
Dans la brume du soir 
Vous montrerles taureaux penchéssurl'abreuvoir 
Ou vous peindre dans les prairies, 
A la façon d’Henri Martin, 
Les faucheurs parsemés sous le frais du matin; 
Ou sur la berge ombreuse 
Esquisser le pêcheur 
En train de réparer ses barques attendes; 
La paix qui plane ici sur l’ensemble des êtres 
Aurait clû doucement s'infiltrer dans mon coeqr 
Et passer dans mes vers. 
Il n’en est point ainsi: mon âme tortueuse 
A peine à vivre en paix, 
Le moindre moucheron qui léger devant elle 
S’en vient battre de l’aile, 
Lui ravit le repos, 
Elle exerce en tout temps, sur cent sujets divers 
Son opiniâtreté. 
Adieu, adieu, insouciance, 
Adieu,adieu, naïveté 
Tu t’es enfuie à tout jamais 
Ti ès peu d'ans après ma naissance. 
Où vais-je?Ah respirez.Je vais laisser la plume 
Depuis le second vers vous attendiez la fin
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.