Full text: La lune ou le livre des poèmes

6 
De tes deux, poings noueux et debout! Frappe, 
assomme 
Sans regarder qui tombe et cambre-moi tes reins, 
Aplatis largement tes deux pieds sur la terre 
Comme sur les bateaux se plantent les marins, 
Oue tes muscles saillants se tendent pour la guerre 
Et bossellent partout la forme de ton corps, 
AHn que Ton voit bien que ta haute naissance 
T’a placé pour toujours dans la race des forts 
Où doit s’éterniser la beauté de puissance! 
Bombe ton torse large en gonflant tes poumons, 
Acclame la viéloire et que ta voix sonore 
Aille souffler tes chants au par delà des monts, 
Ou’on lise clans tes yeux la fierté qui t'honore, 
Que ton geste soit beau, que ton courroux soit 
prompt, 
Relève haut ta tête admirable d'audace 
Eblouis les vaincus par l’éclat de ta face 
Et montre à l'infini la splendeur de ton front!
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.