Full text: La lune ou le livre des poèmes

CES FLEURS NOUVELLES 
Qes Heurs nouvelles, qui vivantes, se dressent 
sur la tige, je veux qu’on les coupe. 
Je veux qu’on les coupe, ces toute nouvelles, tou 
te vivantes, pour que votre sein en soit Heuri. 
Je veux qu’à ces oiseaux, brutalement, on arra 
che leurs si belles plumes qui s’inclinent, Hexibles. 
Qu’on lesarrache brutalement pour que sur votre 
chapeau elles viennent s’incliner Hexibles, et pa 
rer votre tête. 
Ou'on tue ces bêtes, ces bêtes dont le corps est 
tout couvert de poils long-s et soyeux, 
oy on les écorche, qu’on prenne leur peau, pour 
que leur fourrure vous réchauffe et soit un beau 
cadre à votre beau visage. 
Et que pour vous donner vos parures, fleurs, plu 
mes, fourrures, soies, velours, dentelle», 
Des fleurs, des oiseaux, des bêtes, des hommes, 
souffrent, travaillent et meurent, qu’importe, si 
vous êtes plus belle! 
SOUHAITS 
Toi, qui viens juste de naître, à ton arrivée en 
ce monde, moi, le premier, je te salue. 
Je te salue, toi qui pleure, et d’une voix plus 
haute que tes cris, je ferai des souhaits.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.