8 
13 
Maintenant écoutez le grincement des pau 
pières 
C’est à cause du vent qu’elles se ferment à grand 
bruit 
A cette heure justement nous sortons d'ordi 
naire 
Et je regarde à travers la passoire des pluies 
Sur mes côtes natales décharger les rivières 
Il est beau le paysage amical enfermé dans 
les yeux 
A l’instant où je coupe des morceaux d'ennui 
Dans les formations des sentiments brumeux 
Tu es aussi méritoire que la pluie
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.