Full text: Les mamelles de Tiresias

— 32 — 
Un soir que dans le ciel le regard des étoiles 
Palpitait comme le regard des nouveau-nés 
Mille fusées issues de la tranchée adverse 
Réveillèrent soudain les canons ennemis 
Je m’en souviens comme si cela s’était passé hier 
J’entendais les départs mais non les arrivées 
Lorsque de l’observatoire d’artillerie 
Le trompette vint à cheval nous annoncer 
Que le maréchal des logis qui pointait 
Là-bas sur les lueurs des canons ennemis 
L’alidade de triangle de visée faisait savoir 
Que la portée de ces canons était si grande 
Que l’on n’entendait plus aucun éclatement 
Et tous mes canonniers attentifs à leurs postes 
Annoncèrent que les étoiles s’éteignaient une à une 
Puis l’on entendit de grands cris parmi toute l’armée 
ILS ÉTEIGNENT LES ÉTOILES A COUP DE CANON
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.