7 
contact du hasard ou d’une préméditation d’ordre in 
tellectuel et mystérieux. Nous sommes loin des rai 
sonnements de Matisse sur la sensibilité des lignes 
et des masses dans les limites variables du tableau. 
Nous sommes loin aussi des divertissements de Pi 
casso, de l’évocation volontaire du Mystère de Chirico, 
ou des prétextes hermétiques de Mirô, des associa 
tions surréalistes de Max Ernst... Quelques peintres 
ont pensé s’approcher de la plastique pure parce qu’ils 
n’employaient que des triangles, des carrés et des cer 
cles, ou parce que, comme Ozenfant et Jeanneret, ils 
obligeaient des formes concrètes à subir à l’intérieur 
d’un cadre, les lois de plastique pure qu’ils avaient 
inventées. C’est un enfantillage, et c’est reculer pour 
mieux sauter. Man Ray a su sauter. Aux spectateurs 
de distinguer ce qui se passe au-delà de la frontière 
dont ils ont fait la limite, par préjugé, de leur enten 
dement. 
Mais à ce sujet, des remarques s’imposent. Il n’est 
pas de formes tracées en dehors de tout souci de 
représentation qui ne créent des objets à leur image. 
De gré ou de force, elles deviennnt imitation de ce 
qu’elles sont censées représenter. La plastique pure 
à peine née n’est plus de la plastique pure, mais art 
d’imitation. Les formes abstraites ne sont plus que la 
projection d’un univers abstrait, abstraction toute 
figurée et qui devient synonyme de métaphysique, car 
il apparaît impossible au sens commun que des for 
mes tracées soient autres que concrètes. 
Et si l’on veut élargir ces considérations et em 
ployer d’autres images, je dirai que si Dieu a fait le 
Monde, celui-ci se passe de Dieu quand il ne se 
révolte pas et comme Prométhée ne lui dérobe pas sa 
force. De même lorsqu’un peintre comme Man Ray 
crée un univers plastique où cependant il n’a rien
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.