a3 
les routes de lumière la chevelure des pluies irrégulières 
et les kiosques artificiels qui volent veillent dans ton cœur 
quand tu penses je vois 
matinal 
qui crie 
les cellules se dilatent 
les ponts s'allongent et se lèvent en air pour crier 
autour des pôles magnétiques les rayons se rangent comme les 
plumes des paons 
boréal 
et les cascades voyez-vous? se rangent dans leur propre lumière 
au pôle nord un paon énorme déploiera lentement le soleil 
à l’autre pôle on aura la nuit des couleurs qui mangent les 
serpents 
glisse jaune 
les cloches 
nerveux 
pour l’éclaircir les rouges marcheront 
quand je demande comment 
les fosses hurlent 
seigneur ma géométrie
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.