37 
il fait la joie des astronomes 
tout le mondé lé prend pour un jeu de plis marins 
velouté par la chaleur et l’insomnie qui l’enlumine 
son œil ne s’ouvre qu’au mien 
il n’y a que moi qui aie peur quand je le regarde 
il me met dans un état de souffrance respectueuse 
là où les muscles de son ventre et de ses jambes inflexibles, 
se rencontrent dans un souffle animal d’haleine saline 
j’écarte avec pudeur les formations nuageuses et leur cible 
chair inexplorée polie et adoucie par les eaux très fines
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.