louve des lilas 
lente selon le tic 
régulier des dormeurs 
les remords politiques 
des amants des printemps 
et du sommeil ravagent 
air et plumages 
avec les roues battantes des 
lorsque maternel agile 
le doute nous sollicite 
et nous menace je lègue 
mon corps à la dérive 
toujours lasse fragile 
retouchée par le fard 
la négligence du rire 
et embellie par tout cela 
la poitrine de la façade 
améliorée par un ténor 
vapeurs 
5o
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.