WESTWEGO 
il ny a pas de table où Ton peut s’appuyer 
pour ne rien voir pour ne rien regarder 
il n’y a pas de verres 
il n’y a pas de fumées 
seulement les trottoirs longs comme les années 
où des taches de sang fleurissent le soir 
j'ai vu dans cette ville 
tant de fleurs tant d’oiseaux 
parceque /étais seul avec ma mémoire 
près de toutes ses grilles 
qui cachent les jardins et les yeux 
sur les bord de la Tamise 
un beau matin de Février 
trois anglais en bras de chemise 
s’égosillaient à chanter 
trou la la trou la la trou la laire 
Autobus tea-rooms Leicester-square 
je vous reconnais je ne vous ai jamais vu
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.