WESTWEGO 
je n'ai jamais quitté Paris 
ma mémoire ne me quittait pas d’une semelle 
ma mémoire me suivait comme un petit chien 
j'étais plus bête que les brebis 
qui brillent dans le ciel à minuit 
il fait très chaud 
je me dis tous bas et très sérieusement 
j'ai très soif j'ai vraiment très soif 
je n’ai que mon chapeau 
clef des champs clef des songes 
père des souvenirs 
est-ce que j’ai jamais quitté Paris 
mais ce soir je suis dans cette ville 
derrière chaque arbre des avenues 
un souvenir guette mon passage 
C'est toi mon vieux Paris 
mais ce soir enfin je suis dans cette ville 
tes monuments sont les bornes kilométriques de ma fatigue
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.