Full text: La deuxième aventure celeste [sic!] de M Antipyrine

et la femme saute du lit boumabarassassa et court avec la lampe 
entre les jambes 
MONSIEUR SATURNE 
regarde la pendule qui devient langue 
larme de bifurcation qui te dira la température 
LE CERVEAU DESINTERESSE 
nos entrailles sont transparentes comme les protozoaires longs longs 
longs longs longs longs longs longs longs longs longs longs longs 
longs 
OREILLE 
le médecin court 
arrache brusquement la forme qui est : 
tête d’hypocampe hémorroïdes aux yeux appuyés sous la coque 
frontale, l’un grand ouvert comme un ballon et l’autre clos comme 
le bateau les oreilles respirent raies bouclées ou étendards mouillés, 
le rire noir et large sans dents, les bras sortent des mâchoires l’un est 
long comme une lamproie les doigts tournent moulin à vent sur la 
partie centrale une draperie tirée de l’estomac 
MONSIEUR ABSORBTION 
lin de ses yeux le plus vert coule coule 
le reste est opaque 
entre lés rails d’un violoncelle crevé nerfs de poisson entrecoupé 
danse micoula le plus rusé le plus alerte le plus orthodoxe médecin 
MONSIEUR ANTIPYRINE 
dadadi dadadi dadadi moumbimba dadadi 
MADAME INTERRUPTION 
les officiers dansent les reines ont aussi le mon dieu dans les reins 
et la fièvre puerpérale 
MONSIEUR SATURNE 
regarde le contenu de nos w.-c.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.