est de tenir trop systématiquement 
compte de l’étonnement du specta 
teur, toujours prêt à croire qu’on se 
moque de lui. Ici cet inconvénient 
cesse, aucun titre ne faisant image ni, 
pourtant, double emploi. Il est im 
possible de voir en lui autre chose 
que le complément nécessaire du reste 
du tableau. Au point de vue de l’es 
prit dans lequel celui-ci a été conçu 
et après avoir tant insisté sur la faculté 
que Picabia possède au premier chel 
de rompre avec les images qu’un 
autre, depuis longtemps, se contente 
rait de laisser de lui-même, est-il 
besoin de faire observer que ce serait 
à tort que l’on croirait pouvoir ratta 
cher ces dernières œuvres à son «épo 
que mécanique»? Il s’agirait d’une vé 
ritable confusion et je n’ai pas à com
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.