battre un jugement aussi superficiel. 
Quelles objections il faut prévoir! Un 
autre peintre qui est, avec Picabia et 
Duchamp, peut-être l’homme à qui 
nous devons le plus, Picasso, me disait 
l’autre jour qu’en présence d’un de 
ses tableaux dans lequel il avait laissé 
quelques parties de toile non recou 
verte, estimant que l’absence de cou 
leur était encore une couleur, ses amis 
n’avaient qu’une voix pour déplorer 
que le tableau restât inachevé. Il était 
obligé de leur affirmer que le blanc de 
la toile était peint de sa main. Comment 
veut-on, dès lors, que ceux qui se pro 
nonceront sur les aquarelles de Picabia 
n’incriminent pas la distribution des 
éléments colorés sur la feuille, cette 
émouvante apparence de disjonction 
chimique que présentent certaines
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.