Full text: Catalogue des tableaux, aquarelles et dessins par Francis Picabia

8o Picabias 
Vente reunissant les differents etats de l’oeuvre de Picabia. 
Le catalogue, compose chronologiquement, indique 
d’abord un groupe de trois toiles impressionnistes, beaux 
specimens d’une periode desormais classee. (T\oute ä Morel, 
'Effet de neige, Cour de ferme); 1903-1910. 
Suivent quelques toiles post-impressionnistes oü Tartiste 
se degage volontairement de l’etreinte des analystes de la 
lumiere. (Voiles. Un paysage ä Cassis.) 
En 1912, Picabia, entierement libere, interprete de fa^on 
orphique (comme l’a baptisee Apollinaire) une Procession ä 
Seville qui eut un gros succes ä l’Exposition Internationale de 
New York, en 1913. 11 peint aussi quelques villes (Paris, 
J\ew York). New York surtout le passionne ; il y sejourne 
quelques mois en 1913 et rapporte une serie de grandes aqua- 
relles oü la note orphique domine Tambiance cubiste du 
moment. (Embarras, Chanson negre.) 
En 1916, Picabia evolue encore et donne une suite d’aqua- 
relles qu'on peut appeler “machine”, dans lesquelles la preci- 
sion de la ligne froide donnera le ton ä tant d’imitateurs 
d’apres guerre (cote pionnier de Picabia). 
A Barcelone, en 1917, il congoit son type d’EspagnoIe, 
qui se reflete en synthese dans ses toreadors, ses portraits, 
jusqu’en 1924. (Espagnole, peigne brun. Erik Salie.) 
En meme temps (1919-1920), Dada a trouve en Picabia un 
de ses leaders et, au Salon d’Automne, au Studio du Theätre 
des Champs-Elysees, dans ses livres, Picabia mene, de 
concert avec Andre Breton et Tristan Tzara, la Campagne 
dadai'ste. (La nuit espagnole.)
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.