L’ŒUF DUR 
13 
14 
me pinça l’oreille : « Ah ! ah ! dit-il, on s’est fait attendre, 
monsieur de Fortmoignon. Bah I il faut que jeunesse se passe ! » 
Je répondis par l’une de mes célèbres saillies. Un moment après 
je jetais les cartes au flambeau en criant : « Paroli ». Ceci fit 
scandale, mais le sort en était jeté, j’étais joueur. 
Dans la suite, je réussis à brouiller la Pologne avec la Pom- 
padour, préparant ainsi, hélas ! les tristes événements dont nous 
sommes les premières victimes, moi et les membres de ma 
famille. 
A l’heure où j’écris ces lignes, en exil, l’on m’a rendu justice 
dans toutes les cours d’Europe ; je souffre d’un rhumatisme 
astral occasionné par l’usage du tabac d’Espagne et d’une 
hernie étranglée, mais je suis, grâce en soit rendue à Dieu, tou 
jours amoureux et prêt à l’attaque.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.