L’ŒUF DUR — 13 
22 
A traduire en Esthonien 
N'avez-vous pas un porte-plume ? 
Non, mais mon frère a un crayon. 
Le forgeron frappe l’enclume. 
Le soleil cache ses rayons. 
Lasse de chanter, la voisine 
Apprend maintenant à danser. 
Devant l’église les cousines 
Offrent des fleurs aux fiancés. 
J’ai perdu la clef du pupitre. 
Pourquoi gronde-t-il la servante ? 
Parce qu’elle a cassé la vitre. 
La sœur cadette est plus savante 
Mais la plus belle est la puînée. 
Gardez-vous du cruel manège 
D’une âme à l’orgueil enchaînée, 
Moins froide, à peine, que la neige.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.