21 
L’ŒUF DUR 
U 
Que dit-il ? 
Jules Romaincolus eut soudain une crise de hoquet. Clef dans 
le dos, peur subite, verre d’eau sans respirer, rien n’y fit. Il 
décida donc d’aller aux eaux soigner ce malaise et prit le train 
pour Baden-Baden en répétant sans cesse à mi-voix : « J’ai 
acheté six petites pipes fines », ou bien : « Un artilleur du cent- 
trente-troisième d’artillerie », ou encore celui-ci qu’il avait 
inventé et dont il n’était pas peu fier : « Un véritable aréopage 
d’aérophages. » Mais malgré toute l’attention qu’il y mettait, 
il hoquetait toujours. Ses voisins croyant qu’il rotait s’en offus 
quaient. A ce propos, le lecteur me permettra en passant de lui 
poser une petite question : Pourquoi le rot est-il [malsonnant 
en public, alors que la toux et l’éternûment y sont admis ? 
Excusez un malheureux paysan du Danube qui ignore les 
usages du beau monde. — « Mais certes ! répondit une voix 
claire, et même j’aime beaucoup ce genre de bourru bienfaisant. » 
Jules se retourna et vit Stéphanophorie. Elle se faisait appeler 
Louise, pour aller plus vite. « Je vous aime, lui dit-il, voici 
mon cœur. — Il doit être trop gras, répondit-elle après l’avoir 
jaugé. Gardez-le jusqu’à nouvel ordre. » Vexé, il répartit : 
« Ma foi, je me suis trompé : je ne vous aime pas, mais cependant 
vous me plaisez. Je ne vous aime pas, parce que vous n’êtes 
pas française et que mon père le colonel ne veut pas que je fasse 
un mariage mixte. Or j’en veux faire un d’amour. Aussi, je 
m’habitue. » Un peu froissée, elle éclata en sanglots. « Oh, 
dit-il pour la consoler, malgré tout, je coucherais très volontiers 
avec vous, en camarade. — Insolent, riposta Stéphanophorie, 
et si je vous prenais au mot ? » Sans répondre : « Vous savez, 
dit Jules, que si mes propos vous choquent, vous pouvez me 
gifler, j’aime beaucoup ça, je suis masochiste. » Mais Stépha 
nophorie disparut dans l’embrasure d’une porte. Jules ne la 
revit jamais, car le soir, guéri de son hoquet par cette longue 
conversation, il repartait pour Paris et y gagnait une fortune à 
la Bourse. Son ami et presque homonyme Jules Romainroland 
à qui il confia cette aventure, la résuma avec beaucoup d’esprit 
en citant le couplet fameux : 
Mesdames, si cette histoire 
Vous donne un peu le hoquet, 
Tournez-vous, voici l'baquet. 
J'bouffe aussi la dégueulade.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.