L’ŒUF DUR 
15 
8 
va I Lève-toi et suis-moi, je veux devenir roi d’une cité à créer. 
Viens I 
Romulus ne savait dire non ; et ainsi — la vie est comme 
ça, pas compliquée — commença l’aventureuse promenade. 
On se saoûlait en plein soleil. Remus avait en route racolé des 
bergers et des ménagères et les menait à sa suite construire 
Rème, en romain Rema, pendant que Romulus servait de 
tête d’étrusque à ses compagnes et à ses compagnons. 
On se moquait de sa puberté, de ses distractions, de ses 
poèmes, de sa gueule et de sa longue taille maigre qui semblait 
corroborer une faiblesse d’esprit d’un mode analogue, une âme 
toute en hauteur, en zinc et mince comme un clou. 
Remus pourtant usait de son savoir de grammairien et de 
ses divinations de poète, mais d’une manière détournée et qui 
n’en laissait rien saisir à personne. 
Romulus avait envie de pleurer. Il s’éloigna. Les cruches de 
vin vides, les convives ruaient d’ivresse, de l’âme et du corps. 
Tous roulèrent pêle-mêle dans les herbes et les coquelicots. 
Remus conservant autour de lui plusieurs sexes nécessaires aux 
besoins considérables qu’il avait. 
Romulus que ça dégoûtait s’éloigna encore, s’éloigna. Rientôt 
il se trouva dans un sentier ânier. Il ne voyait ni n’entendait 
plus le troupeau de ses amis. Au plus creux d’un vallonne 
ment, il aperçut à côté d’une cascade claire et mi-ensoleillée 
une petite fille de 15 ou 16 ans environ qui sommeillait. 
A le deviner, elle bondit sur ses pieds pour fuir, mais ne 
pouvant s’empêcher tout en courant de tourner un demi-regard 
vers lui, elle vit la tête d’innocent qu’il portait sur ses épaules 
et s’en arrêta net. 
— Oh I non : vous ne me causez aucune peur. — Et face à 
lui qui s’immobilisait aussi, les mains croisées dans le dos et 
se tournant à droite, puis à gauche, ainsi de suite : 
— Voilà, je me suis perdue, et il y a deux jours que je cours 
un peu partout, me nourrissant de framboises et de groseilles. 
Tiens I admire comme je sens bon les fruits sauvages. 
Et elle lui mettait sous le nez, sous la bouche son visage à 
elle, yeux, joues et bouche, qui sembla à Romulus le meilleur 
et le plus délicieusement sucré des fruits sauvages ou pas. 
Mais il n’osa pas aller au bout de ses impressions, et comme il 
avait accoutumé lutta contre elle par une digression méta 
physique. 
— Moi je viens précisément de découvrir qu’il ne peut y avoir 
qu’une seule substance. Substance signifie ce qui se tient dessous. 
Or, il ne peut y avoir qu’un dessous aux choses, parce que
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.