43 
L’ŒUF DUR 
15 
Mais le golfe d’argent liquide, 
les voiles comme des oiseaux, 
le drap d’or en pente la ville, 
mille pommes des Hespérides 
qui roulent au loin sur les eaux I 
Quel Eros lance la plus mûre, 
assis sur ce pesant soleil, 
quelles flèches au sang vermeil, 
iront leur blessure d’abeilles, 
puiser, voraces de miel pur, 
au calice éclos de l’azur? 
Le grand eucalyptus femelle 
ouvre au parfum des orangers 
l’ivre bruit d’amour de son aile 
Il ne faut plus les déranger. 
Sant’ Antonio, dieu du feu, 
L’ancêtre vendeur de châtaignes 
fixe du sommeil de ses yeux 
Le signe apparu dans les braises. 
La ville brûle mille planches 
aux ruelles des carrefours ; 
on entend se battre les anges, 
rôtis à la gueule des fours. 
Le tonnerre feu d’artifice 
fait le bruit souffler de la mer, 
et le vent qui fume à l’hélice, 
tordre les torches à l’envers. 
Les filles, est-ce le sang des joues 
qui bout, grésille, ou l’incarnat 
des œillets que la flamme voue 
à celle qui la traverse ?
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.