Ecroulement 
boum boum boum i! déshabilla sa chair lorsque les grenouilles humides commencèrent à 
brûler j’ai mis le cheval dans la peau du serpent à la fontaine on dépendra dorénavant 
mes amis et c’est très intéressant les giraffes des morsures sur le marbre valse macabre 
dimanche: deux éléphants journal de genève au restaurant le télégraphiste assassine îe 
portrait de l’empereur 
la concierge m’a trompé elle a vendu l’appartement que j'avais loué dans l'église après 
la messe le pêcheur dit à la comtesse: Adieu Mathilde 
le train traîne la fumée comme la fuite de l’animal blessé aux intestins écrasés pauvre animai. 
autour du phare tourne l’auréole des oiseaux bleuillis en moitiés de lumière vissant îa 
distance des bâteaux tandis que les archanges chient et les oiseaux accélèrent îa menstru 
ation par des moyens artificiels et cachés. 
oh mon cher c’est si difficile îa rue s’enfuit avec mon bagage à travers îa ville le métro 
mêle son cinéma à jamaïka la prore de je vous adore était au casino du sycomore. 
dans les nerfs de poisson il y a la vibration dada da d a répète l’instrument inexacte 
cataracte et inodore. 
dit le sinistre farceur 
TRISTAN TZARA, 
les exercices de sébile 
dans une geôle 
comme un corps de noces 
agenouillé 
rasent 
des poissons légers 
sur une pierre 
où nage un acacia pâle 
•et mignon 
un cubiste m'a déclaré 
•que j’étais fou, 
La paèlte Oairé 
The hemby ameffisaffl sycifiat,
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.