Full text: Ça ira (6 = 1920, septembre)

M6 
ÇA IRA ! 
Et il y en a qui s'embarquent 
Pour des pays où il y a des tremblements de terre 
Ceux qui ont l’honneur de gagner de l’argent 
Veulent être Satrape de Perse 
Ils me présentent leur dactylo : 
Ah si tu veux je te la laisse 
Mais à condition que tu me la rendes 
A la première réquisition 
Ce sont des types qui m'intéressent 
Car pour moi c'est un phénomène, d'avoir une maîtresse 
Que de ricochets dans nos relations 
Ils ont le respect du toupet 
Il faut être acrobate 
Pour ne pas glisser sur ce linoléum 
A les entendre on dirait que l'objet de notre génération 
C'est de monter la femme et de descendre l'homme 
* III 
Et le soir quand je me retire sous ma tente. 
Et que je vois 
Que d’une manière presque constante 
Tout se tourne contre moi, 
Je dépose mon chapeau, ma canne et mes gants 
Et je me dis amèrement : 
Que peu me sert d’être élégant! 
La tendresse est une poussière incommode 
Par ces temps de sécheresse. 
Foin du lyrisme ! 
Ah si je pouvais éteindre mon cerveau agité 
Comme on éteint l'électricité. 
A peine deux ou trois souvenirs 
Que je voudrais étouffer sous l’oreiller 
Je me souviens d’avoir entendu un grillon 
Grésiller dans une prairie 
Par une grande chaleur 
Je me souviens d’un petit hôtel au fond d’un bois de pins 
Et dont la fille m’offrait son lit. 
O faire jaillir une étincelle d'un caillou 
Avoir un talent de rêve • .<. 
Casser des pierres au lieu de planter des choux
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.