Full text: Ça ira (7 = 1920, octobre)

166 
ÇA IRA ! 
J’écoute les bruits et les cris 
et ce fond de clameurs imprécises 
qui monte et s’alourdit en brume grise 
autour de quelques sons précis. 
Clartés, mouvements et rumeurs 
— vibrations atomiques d’intensités diverses — 
se propagent vers le mutisme scrutateur 
de ma présence attentive. 
Je médite l’accord de ces aspects nouveaux 
que tous mes sens, joyeusement, accueillent 
pour les transmettre à mon cerveau, 
où je résume tout le soir 
et son tourbillonnant accueil. 
Je deviens centre et récepteur : 
la Ville existe toute en moi ; 
visages, mouvements, clartés, parfums, couleurs, 
convergent vers moi — 
pour devenir la fièvre et l'exaltation 
dont je désire la rapide ivresse, 
pour devenir cet actuel lyrisme, 
dont j'invoque parfois l'ivresse, 
lorsque mon esprit me raille d'être à lire 
et s’est lassé de poursuivre l’équation 
entre l’idée et les signes pour la traduire. 
Léon CHENOY. 
LA SIRÈNE 
Personne ne connaît la source de la 
Vie. '—Tout le monde s’en vient mourir. 
— Nul ne sait ce que sera la suite 
et puis il n’est rien de nécessaire. 
L'Homme Jésus a dit : aimez-vous, 
mais il valait mieiix que le commun. On 
n’aime pas, on n'aimera jamais, on n'a 
que soi. 
Il n’est pas vrai qu’on soit né pour 
souffrir, il faut se contenter de la dou 
ceur de vivre, 
Jeunes — volontés, purgez le logis — 
allez et chantez la muse Sirène — métro 
— au vent les cendres du passé. 
La vie vous appartient, vie de l'acier 
sans dieux. —Leurs échafaudages d'au- 
delà s’effondrent. —Les béatitudes ter 
restres s’affirment. 
Ainsi naît le droit à la Liberté indivi 
duelle, c’est-à-dire la délivrance des 
impositions bourgeoises. 
Réconciliez-vous avec la Terre et 
faites le Possible. p AU l joostens
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.