Full text: Ça ira (10 = 1921, janvier)

222 
ÇA IRA ! 
NOTULES 
Les Livres 
P. J. JOUVE : Romain Rolland vivant. 
(Librairie Ollendorff.) 
" Une grande figure d’homme est un mer- 
veil eux poème, - le poème des poèmes,,. Dans 
Romain Rolland vivant, le plus pénétrant et le 
plus aimant des poètes informe, pour notre 
joie, la plus magnifique et généreuse des 
matières : l’évolution d’une intelligence riche 
et inquiète, son unité toujours risquée aux 
conquêtes et aux compréhensions nouvelles, 
toujours héroïquement reconstruite. Pour 
plusieurs ce livre sera, si moderne, un doux et 
ferme évangile ; il conte d’un homme qui ne 
dit jamais : Moi seul suis la, voie, la vérité et 
la vie ; mais qui s’applique à rester toujours 
une sincérité, une ardeur et un chemin vers les 
sommets. 
“Il ne faudra donc point demander à mon 
ouvrage la science critique, /’impassibilité et la 
sèche certitude que les fiches donnent à nos 
historiens. Je me moque bien de tout cela. Mais 
il faudra lui demander la vie, et il faudra qu’il 
la donne : la vie Complexe et sans déguisement, 
sans simplification, sans ittérature ornemen 
tale, avec ses énigmes et ses troubles.,, 
Pascal dit que “la vraie éloquence se moque 
de l’éloquence,,. Ici la vraie science critique se 
moque de la "banale et décevante “science 
critique,,, de son pédantesque appareil, de ses 
vastes échaffaudages pour construire une bran 
lante et ridicule bicoque. Jouve apporte 
“devant l’importance du sujet, un continuel 
souci d’analyse approfondie et de vraie con 
naissance,,. Souci toujours victorieux, me 
semble-t-il, et satisfait, grâce à “l’amour pour 
ce grand esprit vivant et qui éclaire notre 
temps, un amour désintéressé qui ne se propose 
pas d’annexer à soi, mais seulement de com 
prendre et d’honorer.,, 
Dans quelque esprit qu’on aborde ce poème 
d’une pensée vivante et d’un vivant amour, 
la lecture sera toujours, à des degrés divers, 
émouvante et utile. Qui lira froidement et 
pour s’informer apprendra ici plus qu’autre 
part : pour la connaissance et la calme 
psychologie, une vie héroïque est dix fois plus 
riche que les basses aventures où les natura 
listes croyaient rencontrer la seule vérité. Le 
choix de Jouve contant Romain Rolland est 
aussi heureux que les choix de Romain Rolland 
disant son frère Tolstoï, ou Beethoven, ou 
Michel Auge. 
Mais, à lire avec amour, ah ! quelle moisson 
abondante on récoltera. Ce n’est pas seulement 
enrichi, c’est fortifié et affermi qu’on sort de ce 
noble livre. Quoi de plus charmant, de plus 
pénétrant, de plus rassénérant aussi que cette 
longue et confiante causerie avec deux hommes 
qui peuvent parler par expérience des profon 
deurs humaines, parler par expérience des 
sommets humains. Grâce aux nombreuses 
citations de conversations familières et de 
lettres personnelles, nous n’entendons pas 
seulement Jouve parler de Romain Rolland ; 
nous entendons Romain Rolland, comme un 
Montaigne héroïque, nous parler de lui-même. 
Il nous dit ses inquiétudes devant tous les 
problèmes ; il nous dit de quelle façon et dans 
quelle mesure il a triomphé des inquiétudes et 
résolu les problèmes. 
Même dans ses ouvrages les plus soignés, 
on ne lit jamais Romain Rolland comme on 
écoute un virtuose. C’est lui qu’on aime et 
qu’on admire dans son oeuvre. Cette oeuvre 
puissante et profonde nous émeut précisément 
de se manifester “imparfaite et qui ne se soucie 
pas de perfection formelle,,. A âprement se 
vouloir bienfaisante, elle sacrifie la grâce ou 
l’éclat à la pensée, elle sacrifie parfois la pensée
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.