Full text: Ça ira (16 = 1921, novembre)

98 
Valait-il pas mieux dévêtir que de vêtir mal ? 
Les Da 2 ne sont pas eunuques et ne portant pas de liquette chacun 
le peut voir. Tenant la beauté, l’heure a sonné de la coucher sous 
nous, pour rire et rien que pour rire 
dans le jeu du chien à deux dos. 
L’un des Réformés des Deux Da 
CHRISTIAN. 
P.-S. — La beauté propre vaut d’être baisée et deux fois plutôt 
qu’une. 
Bonheur moral et bonheur 
physique 
Je pense que le bonheur physique consiste avant tout en une 
santé aussi parfaite que possible. C’est-à-dire une santé permettant 
l’oubli de son corps à l’individu qui peut ainsi réaliser plus libre 
ment son bonheur moral. 
J’entends par bonheur moral la possibilité pour cet individu 
d’agrandir le cercle de ses connaissances en tous points, aussi bien en 
science qu’en art, sans qu’il soit constamment forcé pour cela de 
recourir aux ressources de la médecine moderne : piqûres de cacody 
late, de glycéro-phosphate ou d’oxygène. 
Un être sain devrait pouvoir entretenir sa vitalité par la compré 
hension de l’évolution des autres et l’évolution qu’il peut apporter 
lui' même. Généralement les êtres particulièrement intelligents ne font 
rien, non parcequ’ils sont paresseux, non parcequ'ils se portent mal, 
mais parceque leur instinct de tout, leur fait sentir l’inutilité de tout, 
ainsi leur bonheur moral vit dans un espace empoisonné de pessi 
misme. Il y a bien pour ceux-là le suicide, mais il y a aussi leur 
curiosité qui voudrait la certitude de survivre à sa complète destruc 
tion, ce que leur causerait à mon avis une émotion bien plus intense 
que d’assister à la destruction d’une cathédrale par des abrutis ayant le 
seul désir de la faire changer de nationalité ! Le bonheur physique n’a 
pas de nationalité, je me demande pourquoi vous voulez en donner 
une au bonheur moral ? Après tout ce n’est pas plus bête que de
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.