Full text: Ça ira (18 = 1922, mai)

150 
L’on voit que cette poésie, tout en ayant de lointaines accoin 
tances avec la poésie des “Ultraïstes,, espagnols, n'en garde pas 
moins une originalité profonde et s’affirme comme un art vraiment 
moderne. 
Et je termine cette courte notice avec la conviction d’avoir été 
fort incomplet. Mais j’ai tâché d’appeler l’attention sur ces poètes 
d’Espagne, qui sont si peu et si mal connus, et qui vraiment méritent 
mieux que l'oubli où les laisse l’incurie des lettrés pour les littéra 
tures de l’étranger. Jacques LOTHAIRE. 
Une Plastique nouvelle en Hollande 
Notes en vue d’une meilleure compréhension 
de l’Art ultra-moderne de Hollande. 
C’est grâce aux privilèges exceptionnels d’un pays neutre, que 
pendant la guerre de 1914-18, la Hollande se trouva dans les cir 
constances favorables à une sérieuse étude de l’art, ainsi qu’à la 
réalisation logique des vues nouvelles. Ceux de nos artistes qui 
séjournaient dans de grandes villes étrangères comme Paris, Londres, 
New-York, etc. rentrèrent au pays, non point pour se battre, mais 
pour s’y consacrer entièrement à l’expression soit de leur personna 
lité esthétique individuelle, soit de celle de la collectivité. D’autre 
part, il y eut des artistes français, allemands et belges qui vinrent 
chercher un refuge en Hollande. Ces contingences spéciales eurent 
pour conséquence l’éclosion d’une espèce de vie artistique interna 
tionale qui, dans le conflit de ses actions et réactions, sut, non seule 
ment trouver la force nécessaire à son maintien mais encore le ferment 
régénérateur de sa puissance productrice. 
A Amsterdam, Leiden, Rotterdam se formèrent des groupes : 
“De Anderen,, (Théo V. Doesburg) ; “Het Signaal,, (Le Fauconnier) ; 
“De Moderne Kunstkring,, (Kickert) et “De Branding,, (Laurens van 
Kuik„ — qui, chacun selon sa méthode propre, menèrent la lutte, 
soit en faveur de l'expressionnisme, soit en faveur du cubisme, soit 
en faveur de combinaisons de ces deux tendances. 
Cependant les éléments les plus sérieux ne tardèrent pas à se 
séparer de ces groupes, tandis que, demeurés à l’écart, un petit nombre 
d’isolés n'attendaient que le moment propice où leur œuvre serait 
arrivée à maturité pour prendre contact les uns avec les autres.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.