Full text: Anthologie Dada (4/5)

livres notes revues diversités divertissantes 
Francis Plcabla: Exposition au Kunsthaus {Zurich). 
„L’Athlète des Pompes funèbres“ 
Fr. 2.50 
„Râteliers Platoniques“ Fr. 4 
en vente au Mouvement Dada. 
Pour détruire, le sang créateur prend force du geyser, 
et la vitalité collective, non zoologique, s’annonce, 
sténographiée sur le piano des isthmes anti-arti 
stiques. En peinture Picabia a détruit la „beauté“ 
et construit avec les restes — carton — argent — 
l’oiseau du mécanisme éternel cerveau en étroits 
rapports avec les qualités des machines. Fonctions. 
Pas seulement fabrique ou expression du temps —■ 
la naturelle simplicité d’une notation immédiate avec 
les moyens personnels — ici la pureté de ses œuvres. 
Romantisme est l’exaspération descriptive du ruisseau, 
plante, auto, ou la tendresse de regarder; — le 
dégoût des systèmes vus mène Picabia aux claires 
réalités de la sobriété (il trouve ses organes dans 
le règne des machines, et reste tranquilité) — l’ex 
tériorisation immédiate est le moindre effort ou la 
naïveté des moyens. 
La pierre s’exprime par la forme, et parfois la lu 
minosité des facettes, — vibration de l’air parcouru. 
Je hais le nature. Picabia n’aime pas le métier. 
Ses poèmes n’ont pas de fin, ses proses ne com 
mencent jamais. Il écrit sans travailler, présente 
sa personnalité, ne contrôle pas ses sensations. 
Pousse dans le chair des organismes. Ni la stabilité 
du mot ni la musique ne prédomine et je glisse 
sur ses phrases en harmonie souterraine. Picabia 
éclaircit la rotation des réalités et du mistère et 
réduit les importances ou les prétentions à l’égalité 
relative de la formation cosmique — tue la décla 
mation le pathos hystériques sur les petits chemins 
qu’on trouve encore partout. 
H. Arp: Exposition au Kunsthaus (Zurich). 
Ayant abouti à serrer l’infini des lignes parallèles 
et la sobriété des superpositions savantes, bouscula 
son art comme une explosion à mille branches dont 
la richesse de formes et d’allusions se groupe mer 
veilleusement en une simple unité végétale. 
Pierre Reverdy: „Les ardoises du toit“ Fr. 6 
avec dessins de Braque 
„Les jockeys camouflés“ Fr. 10 
avec dessins de Matisse. 
Nous avons dit (Dada 2) dans quelle mesure l’art 
psychologique anestésie le mouvement qui est par 
fois littéraire, et la balance que le Voleur de Talan 
établit vers l’esprit cosmique. Les ardoises du Toit, 
marquent encore un état d’équilibre, sensibilité 
spécialisée sur les athmosphères douces chaudes 
(à travers l’élégance, la fin inattendue, qualités soig 
nées el appréciables) et ce sont décidément Les 
Jockeys Camouflés où Reverdy réalise l’état per 
sonnel maximum de liberté: s’arrêter brusquement 
et denouer le roulement d’un autre bout, entasser 
les images, dissiper la brume inconstante, travailler 
la matière sousmarine du lecteur, secousses à tout 
degré dimension niveau et prix, la poésie n’est 
certainement pas sérum névrosthénique. Reverdy 
se penche de plus en plus attentivement vers LA 
CERTITUDE PRECISE LIBRE COSMIQUE 
(il n’ya pas de lois tout acte nous est 
permis, employons tous les moyens, 
chaque élément nous appelle post coï- 
tum exacte fleur de soleil) 
Mais je regrette beaucoup de constater que les 
dessins de ce livre, d’un métier brillant, sont trop 
commodes à l’appréciation des masses, se dévelop 
pent dans les cadres clichés Atelier, n’ont aucun 
désir d’être remués par les recherches, ce qui n’au- 
rait pas d’importance s’ils étaient plus amusants, 
mais peut-être ne suis-je qu’un éléphant. C’est 
vraiment très difficile de comprendre toutes ces sen 
sibilités, et quel artiste peintre serait content de 
lui dire que la ligne est agréable et que la propor 
tion est une qualité. 
PROTESTATION 
Le directeur de l’école Pestalozzi de Zurich, laissa 
éffacer les 2 grandes peintures murales de Van 
Rees et Arp, premières œuvres modernes, abstraites, 
sur les murs d’un grand édifice. Les peintures 
dataient de 1915. Cet acte de barbarie ne fut que 
très vaguement condamné par la presse. Nous 
protestons contre la destruction des œuvres d’art et 
blâmons la brutalité de ce monsieur appellé à en 
seigner la morale aux nouvelles générations. 
R. Huelsenbeck: Phantastische Gebete (Zurich). 3 Fr. 
Energie et vitesse lancées audessus du glacier — 
courants vertigineux bondissant avec plus de fureur 
après les obstacles invisibles, effervescence stag 
nante s'épanouissant énormément en haut, descen 
dant dans les mines, poussant de tous les côtés, 
combattant toujours et appellant tous les objets, 
les couleurs, les sentiments, les races, les usines, 
les animaux, les langues différentes à son aide, — 
ses compagnons ses témoins. Il jette sa vision du 
paradis en enfer et réciproquement; il n’y a rien 
de saint, tout est essence divine; de cette souf 
france-gymnastique en mouvement de pendule ir 
régulière (ironie voix profonde fleur sacrilège) qui 
se ralentit graduellement vers la fin du livre, ré 
sonne calme et sérieuse, claire sage passion, la 
prière finale. 
La représentation du bruit devient parfois réele- 
ment, objectivement, bruit — et le grotesque prend 
les proportions des phrases vîtes entrecoupées 
chaotiques. L’esprit bourgeois qui rend les idées 
appliquables et utiles, veut donner à la poésie le 
rôle invisible et principal moteur de la machine 
universelle: l’âme pratique. Avec cet aide on 
rendra le christ aux hommes: l’expressionnisme. 
De cette manière tout se laisse organiser et fabri 
quer. On produit liberté fraternité égalité expres 
sionnisme. Huelsenbeck est un des rares qui ont 
crié et protesté, resta inaccessible aux chemins des 
pleurnichards en papillons. 
Futurisme. — Ou apprend dans un prospectus que 
le Futurisme fut né à Milan, il y a 11 ans. Cette 
nouvelle école organise 3 expositions qui auront 
lieu en Italie et la revue Dinamo cherche des abonnés. 
H. R ichter : Exposition à la Galerie Wolfsberg(Zurich.) 
Bpontanéité. Vent furieux ardent. Saison passionnée 
des entrelacements sonores et des chutes d’oiseaux 
puissants dans la chaleur motrice de toutes les 
vibrations. Echelle mystique de toute transformation 
de l’esprit: de la folie déchirante au rêve d’un 
monde en éveil. Musique de la vigueur. Complainte 
d’insomnie et de douleurs vives. 
Revues 
Les jeunes Lettres trop jolie pour être timide 
_ . » charmante pour sentir „jeune“. 
LEvantail. L’importance de cette revue est grande: 
La bonne volonté de la rédaction, touchante 
Atys, revue anglaise paraissant à Rome. 
Les Lettres Parisiennes. Des écrivains sérieux 
D’avant-hier. 
L Evantail chatouille à Genève les joues roses d’une 
muse par de légers courants d’air la rédaction pense 
renouveler l’athmosphère artistique et les pages sont 
blanches et bleues comme les yeux de toutes nos 
cousines, l’attitude ni froide ni chaude s’appelle 
capricieuse aventure. A Genève
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.