— 11 — 
Mon enfance triste, à Vaffût des cliarmes i 
Le soir allait te voir bayer, 
Prête à Vécouter, au bord de tes larmes, 
Gobeuse de temps couverts et de blâmes, 
— Comme moi, poète, dans mon verger... 
II. — Danse. 
Les salades d'escarole 
Dansent en robe à paniers 
Sous la lune blonde et molle 
Qui se lève pour souper... 
Un couple d’amants s'isole 
Gracieux comme un huilier 
Et va sous un mouflier 
Voir pousser les croquignoles... 
Les salades descarole 
Demain elles danseront 
Dans leur urne funéraire 
Entre les faces lunaires 
Oui dînent d'un œil vairon 
Et feront sur leurs frisons 
L'escalade des paroles 
El le pas des postillons... 
Cependant, la Terre gronde, 
Et dans cette dame blonde, 
Et dans ce monsieur qui ment, 
La Mort, lampe d'ossements, 
Consume l'huile qui tombe... 
LÉON-PAUL F ARQUE*
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.