Isidore Ducasse 
POÉSIES 
]I 
Le génie garantit les facultés du cœur. 
L'homme n'est pas moins immortel que l'âme. 
Les grandes pensées viennent de la raison ! 
La fraternité n'est pas un mythe. 
Les enfants qui naissent ne connaissent rien de la vie, 
pas même la grandeur. 
Dans le malheur, les amis augmentent. 
Vous qui entrez, laissez tout désespoir. 
Bonté, ton nom est homme. 
C'est ici que demeure la sagesse des nations. 
Chaque fois que j'ai lu Shakspeare, il m'a semblé que 
je déchiqueté la cervelle d'un jaguar. 
J'écrirai mes pensées avec ordre, par un dessein sans 
confusion. Si elles sont justes, la première sera la consé 
quence des autres. C'est le véritable ordre. Il marque mon 
objet par le désordre calligraphique. Je ferais trop de dé 
shonneur à mon sujet, si je ne le traitais pas avec ordre. Je 
veux montrer qu'il e>n est capable. 
Je n'accepte pas le mal. L'homme est parfait. L'âme ne 
tombe pas. Le progrès existe. Le bien est irréductible. Les 
antéchrisls, les anges accusateurs, les peines éternelles, 
les religions sont le produit dot doute. 
Dante, Milton, décrivant hypothétiquement les landes 
infernales, ont prouvé que c'étaient des hyènes de première 
espèce. La preuve est excellente. Le résultat est mauvais. 
Leurs ouvrages ne s'achètent pas. 
L'homme est un chêne. La nature n'en compte pas de 
plus robuste. Il ne faut pas que l'univers s'arme pour le 
défendre. Une goutte d'eau ne suffirait pas à sa préserva 
tion. Même quand l'univers le défendrait, il ne serait pas 
plus déshonoré que ce qui ne le préserve pas. L'homme sait 
que son règne n'a pas de mort, que l'univers possède un 
commencement. L'univers ne sait rien : c'est, tout au plus, 
un roseau pensant.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.