— 13 — 
un hommage volontaire. L'espoir ne consentirait pas à 
n'être qu'un hommage. 
Le mal s'insurge contre le bien. Il ne peut pas faire 
moins. > 
C'est une preuve d'amitié de ne pas s'apercevoir de 
l'augmentation de celle de nos amis. 
L'amour n'est pas le bonheur. 
Si nous n'avions point de défauts, nous ne prendrions 
pas tant de plaisir à nous corriger, à louer dans les autres 
ce qui nous manque. 
Les hommes qui ont pris la résolution de détester leurs 
semblables ignorent qu'il faut commencer par se détester 
soi-même. 
Les hommes qui ne se battent pas en duel croient 
que les hommes qui se battent au duel à mort sont coura 
geux. 
Comme les turpitudes du roman s'accroupissent aux éta 
lages ! Pour un homme qui se perd, comme un autre pour 
une pièce de cent sous, il semble parfois qu'on tuerait un 
livre. 
Lamartine a cru que la chute d'un ange deviendrait 
l'Elévation d'un Homme. Il a eu tort de le croire. 
Pour faire servir le mal à la cause du bien, fe dirai que 
l'intention du premier est mauvaise. 
Une vérité banale renferme plus de génie que les ou 
vrages de Dickens, de Gustave Aymard, de Victor Hugo, 
de Landelle. Avec les derniers, un enfant, survivant à 
l'univers, ne pourrait pas reconstruire l'âme humaine. Avec 
la première, il le pourrait. Je suppose qu'il ne découvrît 
pas tôt ou tard la définition du sophisme. 
Les mots qui expriment le mal sont destinés à prendre 
une signification d'utilité. Les idées s'améliorent. Le sens 
des mots y participe. 
Le plagiat est nécessaire. Le progrès l'implique. Il serre 
de près la phrase d'un auteur, se sert de ses expressions, 
efface une idée fausse, la remplace par l'idée juste. 
Une maxime, pour être bien faite, ne demande pas à être 
corrigée. Elle demande à être développée. 
Dès que l'aurore a paru, les jeunes filles vont cueillir 
des roses. Un courant d'innocence parcourt les vallons, les 
capitales, secourt l'intelligence des poètes les plus enthou 
siastes, laisse tomber des protections pour les berceaux,
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.