LE CHATEAU DE L’ESPERANCE 
Ta pâle chevelure ondoie 
Parmi les parfums de ta peau 
Comme folâtre un blanc drapeau 
Dont la soie au soleil blondoie. 
Las de battre dans les sanglots 
Uair d'un tambour que Veau défonce 
Mon cœur à son passé renonce 
Et, déroulant ta tresse en flots, 
I 
Marche à l'assaut, monte — ou roule 
Par des marais de sang — afin 
De planter ce drapeau d'or fin 
Sur un sombre château de cuivre
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.