Fond noir ou d’autre ton pourvu que ce soit 
tout le ciel 
Du bout du doigt j’annonce l’objet qui fait image 
11 se place nettement près de la large plaque 
blanche très précise qui donne une meilleure 
définition de cette forme qui vous saute aux yeux 
Vous aimez y voir clair 
Alors il est inutile de rouler votre tête dans 
l’édredon pour obtenir le dégagement des lignes 
et des autres matières qui ont droit à la vie au 
même titre 
L’autre plan noir coupe la page en deux 
Très peu de vert 
Tout s’équilibre 
Pour pouvoir poser une main nue sur cette 
table sans rien déplacer 
Le flacon 
La carte 
Et le violon 
On tâte le bois du parquet par le détail 
moins large 
C’est une définition 
Une description interrompue 
Je coupe l’air 
La toile se limite 
Mais il manque toujours le joueur d’orgue ou de 
poker 
Contre le mur 
Sous toutes réserves 
PIERRE REVERDY
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.