13 
VI 
— qui connaît la force mesurée et fuste des coups 
ni trop faibles ni trop forts 
mes fambes sont longues et fines 
écoulé d’une crevasse du soleil 
d’acier 
nous sommes des gens honnêtes 
organisation de l’ampleur des lampes grasses rebondis 
santes 
dansons crions 
fe t’aime le train part chaque four 
buvons arc voltaïque 
CHANSON DE LA COCOTTE 
l’opération dangereuse 
tranquillise mes larmes 
offre aux choses 
des âmes de sœurs 
splendeur et finesse 
ont rongé mon cœur 
fe tourne sans cesse 
les bras en spirale vers le ciel 
il fait froid 
écoute ma mère 
et pense à moi 
maintenant 
le dernier arrivé du tropique 
fleur équinoxiale phaéton à queue blanche 
en auto vers Amsterdam autour d’une table et la soupape 
du second brouillard 
Tristan TZARA.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.